Retours d'expérience en région Sud

Publié le
11/02/2019
.

Le port de Bormes-les-Mimosas a obtenu, suite à l'audit réalisé par AFNOR Certification les 10 et 11 janvier 2019, la double-certification européenne : CWA 16387 – Certification Ports Propres : 2011 et AC J 81-032 – Ports actifs en Biodiversité : 2018.


Il est le premier port européen à obtenir cette double certification.

En savoir +

Publié le
02/05/2017
.

Lancée en 2001 en Paca, l’opération Ports Propres implique 120 ports de plaisance de la région, dont 27 ont une certification européenne. Une dizaine expérimente des nurseries de poissons.

Actuellement une dizaine de sites expérimentent des systèmes de nurseries artificielles portuaires.

A Bormes-les-Mimosas, l’un des premiers ports certifiés "Ports Propres", 20 m² d’habitats artificiels sur trois sites ont été installé le long des quais à la fin de l’année 2016. Ils accueilleront bientôt les premiers sars et labres juvéniles.

Soutenu par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et la région Provence Alpes Côtes d’Azur, ce projet intitulé reFISHER consiste à mettre en place et évaluer des nurseries artificielles qui imitent les herbiers de posidonie.

Le suivi scientifique assuré par le GIS Posidonie doit démarrer dans le courant du mois de mars avec l’arrivée des premiers poissons juvéniles (sars, labres…).

En savoir plus

Publié le
18/06/2019
.

8500 pneumatiques ont été extraits du site Natura 2000 " Baie et Cap d'Antibes- îles de Lérins " de Méditerranée à l'issue de la deuxième et dernière campagne d'enlèvement de pneus pilotée par l'Agence française pour la biodiversité (AFB).

En savoir +

Publié le
17/05/2019
.

Les herbiers de Posidonies sont malmenés sur le littoral méditerranéen par le mouillage des bateaux de plus de 24 mètres. Le préfet maritime entend préserver cet écosystème en prenant prochainement un arrêté visant à réglementer le mouillage des grosses unités.

En 50 ans, la surface des herbiers de Posidonies a diminué de 30%, définitivement. Une baisse qui s'est accélérée notamment ces dix dernières années à cause des ancres des yachts de plus de 24 mètres. En effet, quand l'ancre est relevée, la chaîne laboure le fond marin et arrache l'organisme végétal. Des dégâts qui sont irréversibles à l'échelle d'une vie. Or, les Posidonies oxygènent la Méditerranée, servent d'habitat naturel pour la faune et contribue à limiter l'érosion. Il est donc vital d'agir, tout en préservant l'activité économique liée au yachting. C'est le sens de l'arrêté que va prendre prochainement le préfet maritime de la Méditerranée.

Lien vers la vidéo
Effectuer une recherche par :
Par :
pour connaitre toutes les relations entre les bassins versants et les communes.