Les milieux aquatiques

Publié le
09/01/2015
.

Les milieux aquatiques participent grandement à la biodiversité par un cortège d’espèces souvent très discrètes mais présentant de très fortes richesses et densités. Ils ne sont pas seulement une voie de transit ou de stockage d’eau douce.

Ils constituent donc un écosystème riche avec d’importantes dynamiques liées aux changements réguliers des conditions de milieu, en particulier pour les cours d’eau qui subissent périodiquement des crues et des étiages sévères.

 

De même, l’écosystème aquatique entretient de nombreuses relations avec les écosystèmes alentours (forêts rivulaires, plages, rives et au-delà) et développe en son sein des relations et des échanges très complexes : échanges gazeux, transformation de la matière… La qualité et la nature de ces échanges ainsi que la composition de l’écosystème sont fortement dépendants des conditions altitudinales, climatiques et géologiques. Elles dépendent aussi des activités humaines.

 

Aussi, les analyses de la composition du peuplement, de la sensibilité des espèces présentes et de la biodiversité des milieux sont souvent utilisées pour caractériser la santé de l’écosystème au travers d’indices et de systèmes d’évaluation : Indice Poisson en Rivière (IPR), Indice Biologique Diatomique (IBD), Indice Biologique Global Normalisé (IBGN) caractérisant les macro invertébrés d’eau douce (à savoir que depuis quelques années, avec les exigences de la DCE, un nouvel indice tend à remplacer l’actuel IBGN), SEQ-Eau (Système d’Evaluation de la Qualité des eaux) qui tend également depuis la DCE à se faire remplacer par le S3E (Système d’Evaluation de l’Etat des Eaux).

 

Mais au fur et à mesure, on s’aperçoit que les conséquences des mesures de gestion prises en amont sur l’aval, ou encore l’interaction des différents compartiments les uns sur les autres, induisent la nécessité d’une gestion intégrée des écosystèmes aquatiques à l’échelle du Bassin Versant. Car c’est un processus qui favorise la gestion coordonnée de l’eau et des ressources connexes à l’intérieur des limites d’un Bassin Versant, en vue d’optimiser, de manière équitable, le bien être socio-économique qui en résulte, sans pour autant compromettre la pérennité des écosystèmes vitaux.

 

Effectuer une recherche par :
Par :
pour connaitre toutes les relations entre les bassins versants et les communes.