Le bon état écologique

Publié le
09/01/2015
.

Le bon état écologique des cours d’eau et des milieux aquatiques, visé par la Directive Cadre  européenne sur l’Eau de 2000 (DCE), intègre la notion de continuité écologique.

Elle est définie comme la libre circulation des organismes vivants et le bon déroulement du transport naturel des sédiments. Les espèces piscicoles concernées sont en premier lieu les grands migrateurs qui vivent alternativement en eau douce et en mer.


En région PACA, il s’agit principalement de l’Alose feinte du Rhône et de l’Anguille. Ces deux espèces font d’ailleurs l’objet de plans de gestion, définis à l’échelle de la répartition de leurs populations, qui intègrent un volet de restauration de la continuité écologique nécessaire à leur survie : plan de gestion national de l’Anguille pris en application d’un règlement européen visant à restaurer le stock d’Anguilles européennes; plan de gestion des poissons migrateurs du bassin Rhône Méditerranée qui fixe notamment des objectifs d’amélioration de la circulation de l’Alose sur l’axe Rhône en aval de la confluence avec la Drôme.

Toutefois, les espèces vivant toute leur vie en eau douce sont également concernées en fonction de l’échelle de leurs déplacements (c’est notamment le cas de la Truite).

 

Enfin, des documents de gestion et d’orientation ont été élaborés afin d’atteindre le bon état écologique des milieux aquatiques, visé par la DCE. Ils se déclinent à plusieurs niveaux : Bassin Rhône Méditerranée au niveau du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SDAGE), SRCE (Schéma Régional de Cohérence Ecologique) et SOURSE (Schéma d’Orientations pour une Utilisation Raisonnée et Solidaire de la ressource en Eau) au niveau régional, Plan départemental pour la pêche et la protection des milieux aquatiques au niveau départemental, SAGE et contrats de milieux au niveau des Bassins Versants…

Effectuer une recherche par :
Par :
pour connaitre toutes les relations entre les bassins versants et les communes.