Les eaux souterraines en région PACA

Publié le
25/08/2015
.

Sous nos pieds, dans les roches, l’eau circule aussi, parfois abondante ou parfois plus rare.

Les eaux souterraines sont importantes et très diversifiées (nappes alluviales, aquifères karstiques, aquifères profonds) mais leur statut de milieux «  invisibles  » rend difficile la mobilisation des décideurs, d’où un déficit de connaissance, de gestion et de protection.

Les aquifères de la région sont caractérisés par un morcellement important. Ce morcellement s’illustre par la taille des masses d’eau régionales qui est inférieure à 700 km2 alors qu’au niveau national elle est de l’ordre de 1000 km2.
1/3 des masses d’eau régionales a une superficie inférieure à 300 km2, ce qui limite leur potentiel à un usage au niveau local. Chaque système a ainsi un mode de fonctionnement qui lui est propre et spécifique.  
En plus d’être morcelés, ces aquifères sont inégalement répartis sur le territoire. En effet, ils se trouvent en majorité dans la zone méridionale alors que les zones alpines, qui alimentent les cours d’eau les plus importants, apparaissent plus démunies. Ces zones disposent néanmoins ponctuellement d’aquifères locaux qui alimentent des sources cruciales pour l’alimentation en eau potable de certains secteurs.
Enfin, les aquifères régionaux présentent d’importantes fluctuations saisonnières liées aux périodes d’étiage et accentuées par les pics d’activités et d’usages à ces mêmes périodes.
A noter que les eaux souterraines de la région sont de bonne qualité chimique ce qui les destine à être utilisées en priorité pour l’alimentation en eau potable.
Les eaux souterraines sont relativement peu exploitées en Provence-Alpes-Côte d’Azur, comparativement à d’autres territoires. Leur part dans le total des prélèvements régionaux (hors énergie) est ainsi trois fois inférieure à la moyenne nationale. Ceci s’explique en grande partie par les grands aménagements hydrauliques qui acheminent l’eau nécessaire aux zones méridionales depuis le massif alpin.


 
Les eaux souterraines restent néanmoins une ressource essentielle pour l’alimentation en eau potable. Elles représentent plus de 80% des prélèvements pour cet usage.
Elles sont la source d’alimentation majoritaire dans les Alpes-Maritimes, le Vaucluse et les deux départements alpins, et couvrent une part importante des besoins dans le Var.
Elles sont l’unique ressource à disposition pour de très nombreuses collectivités, notamment sur les hauts de bassins.

(Source : note de cadrage pour une stratégie régionale sur les eaux souterraines)

Effectuer une recherche par :
Par :
pour connaitre toutes les relations entre les bassins versants et les communes.