ATELIER TERRITORIAL POUR LES DEPARTEMENTS DU VAR ET DES ALPES MARITIMES

Publié le
09/04/2014
.
Le 20/02/2014

Brignoles

 

Pour les départements du Var et des Alpes-Maritimes, l’atelier territorial s’est tenu à Brignoles, en présence d’une cinquantaine de personnes, sous la présidence de Mme. E. DI MEO, Conseillère Régionale déléguée à l’eau et aux risques naturels et Présidente de la Commission Environnement ; de M. A. ASCHIERI (Conseiller Régional, Vice-Président de la Région en charge du foncier et du logement et Maire de Mouans Sartoux) et de Mme S. MASSIMI (Conseillère Régionale, Vice-Présidente de la Communauté de Communes du Comté de Provence et 1ère adjointe au maire de Brignoles).

5 gestionnaires de milieux aquatiques étaient également présents : J. ESPITALIER, Président de la Commission Locale de l’Eau du SAGE Verdon ; JP. MAURIN, Président du Syndicat Intercommunal de la Brague ; S. MASSIMI, Vice-Présidente de la Communauté de Communes du Comté de Provence qui porte le contrat de rivière Caramy-Issole, sous convention avec la Communauté de Communes du Val d’Issole ; PC. MARIA, Président du Syndicat Intercommunal des Paillons et l’un des Vice-présidents du Syndicat Interdépartemental Intercommunal à Vocation Unique de la Haute Siagne.

 

ATELIER_BRIGNOLES.jpg ATELIER_BRIGNOLES1.jpg

ATELIER_BRIGNOLES2.jpg ATELIER_BRIGNOLES3.jpg

ATELIER_BRIGNOLES4.jpg ATELIER_BRIGNOLES10.jpg

ATELIER_BRIGNOLES11.jpg ATELIER_BRIGNOLES6.jpg

 

Ce sont les gestionnaires de milieux aquatiques, les associations et les Fédérations de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques, qui étaient les plus représentés sur cet atelier.

 

 

Quelques témoignages de signataires :

 

A. ASCHIERI, Maire de la Commune de Mouans Sartoux : « Nous avons en régie municipale la gestion de l’eau potable. Nous avons également décidé de privilégier l’utilisation de l’eau pour la mise en place de nouveaux agriculteurs (et notamment d’agriculteurs biologiques) plutôt que pour les espaces verts municipaux. Nous sommes conscients que notre avenir c’est la solidarité et la sobriété. C’est pourquoi nous nous félicitons de la signature de cette Charte. »

 

ATELIER_BRIGNOLES5.jpg

 

 

J. ESPITALIER, Président de la CLE Verdon : « Le SAGE Verdon a été approuvé la semaine dernière. La 1ère démarche consiste à travailler sur les débits réservés. En effet, le Verdon draine 200 millions de mètres cubes d’eau à l’année. De ce fait, en aval du barrage de Sainte-Croix le débit restitué n’est plus que de 0,5 mètres cubes par seconde… On travaille donc sur un terrain d’entente avec les différents usagers de l’eau pour arriver à augmenter ces débits réservés, voire même en essayant de dépasser les seuils de débits réservés fixés par la règlementation. Avec la Communauté de Communes Val d’Allos, on étudie les prélèvements d’eau pour l’enneigement artificiel et leurs conséquences sur la ressource en eau (notamment au niveau des retenues collinaires). On travaille également sur une solidarité amont/aval des communes, sur des pratiques agricoles durables ainsi que sur les eaux souterraines. La mise en œuvre opérationnelle du SAGE reste maintenant à réaliser. »
 

ATELIER_BRIGNOLES7.jpg

 

V. BASTUCK, Président de la Fédération de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques des Alpes-Maritimes : « Dans le cadre de notre partenariat avec la Région  et de la Charte, nous nous sommes fixés des objectifs, qui répondent aux trois piliers du SOURSE : savoir (nous y participons en réalisant des études notamment sur les milieux et espèces aquatiques), gouverner (nous avons un collège des usagers, des élus et des administrations) et agir (nous participons à des actions prioritaires sur les notions de continuité écologique et d’hydromorphologie)."                                          

ATELIER_BRIGNOLES9.jpg

Effectuer une recherche par :
Par :
pour connaitre toutes les relations entre les bassins versants et les communes.