Projet VALSE : approche geologique & sociologique de l’érosion des falaises

Publié le
16/03/2017
.

Pour la première fois en PACA, un taux de recul a été évalué sur une portion de falaise sur la commune de Carry-le-Rouet. Verdict : 1 cm est rogné en moyenne chaque année, sous l’effet des vagues, des pluies, des tempêtes mais aussi des infiltrations d’eau générées par les activités humaines (arrosage des jardins, vidange des piscines, etc).

Une campagne de mesure de 17 mois à été menée de manière innovante par des scans laser effectués en bateau.

En parallèle, des entretiens semi-directifs ont été menés auprès de 40 riverains, décideurs et gestionnaires et une enquête par questionnaire a été réalisée auprès de 125 riverains. L’analyse qualitative et quantitative de ces résultats a été croisée avec les lieux d’habitation et les éboulements. catalogués.

 

En bref :

  • un éboulement de 500 m3 de roche en 2008, l’équivalent d’une maison individuelle
  • un risque minimisé par les riverains, qui font confiance aux techniques de confortement

"De façon quasi-unanime (99%), les riverains attribuent l’érosion à des causes naturelles, à l’action de la mer et des vagues qui fragilisent le bas de la falaise. Ils sont en revanche moins enclins à identifier les causes humaines (48%).

 

Le projet intitulé Valse a débuté en 2012, et le rapport final a été publié fin 2016. Il a été mené par le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières) en collaboration avec le Cerege (Centre européen de recherche et d’enseignement en géosciences de l’environnement), Geoazur et le LPED (Laboratoire population environnement développement).

Il est le fruit d’un cofinancement entre la Région PACA, la DREAL PACA et le BRGM.

Communiqué de presse
En savoir plus
Effectuer une recherche par :
Par :
pour connaitre toutes les relations entre les bassins versants et les communes.