A la une

 

Publié le
21/09/2017
.

Plus de 1000 participants se sont manifestés pour participer à cette opération de ramassage de déchets dans l’Huveaune, sur une vingtaine de secteurs de Saint-Zacharie jusqu’au littoral marseillais.

► Vendredi 22 septembre à partir de 9h

Publié le
18/09/2017
.

Fin août en PACA, 45% des stations d'observation du réseau ONDE  (observatoire national des étiages) sont en assec.

L'analyse de l'évolution des assecs en fin d'été ces 6 dernières années met en évidence l'impact important de la sécheresse de cette année sur les cours d'eau.

Le département de Vaucluse est particulièrement touché avec 87% des stations en assec.

Pour les autres départements, le pourcentage de stations en assec sont les suivants : le Var : 53% ; les Alpes-de-Haute-Provence : 47% ; Alpes-Maritimes : 33% ; Hautes-Alpes : 30% ; Bouches de Rhône : 27%.

 

 

ASSECS-OREMA_GP_Sept2017.jpg


Carte de situation de la campagne usuelle d'août 2017 de l'observatoire national des étiages ONDE

orema_eau_paca_onde_aout2017.jpg

Source : Observatoire national des étiages_ août 2017

 

OREMA_ONDEV3_PACA_Aout2017_20170918.jpg

Répartition des modes d'écoulement en pourcentage et nombre de station d'observation (Source : Observatoire national des étiages _ août 2017)

 

 

Pour 2017, la région PACA compte 192 stations de suivi réparties de la manière suivante selon les départements : 40 dans les Alpes-Martimes ; 30 dans les Bouches du Rhône ; 30 dans les Hautes-Alpes ; 32 dans les Alpes-de-Haute-Provence ; 30 dans le Var, 30 dans le Vaucluse.  


Voir les stations  : cliquer ici


L'Observatoire national des étiages (ONDE) est un dispositif d'observation visuelle de l'écoulement des cours d'eau mis en place par l'ONEMA pour surveiller et comprendre l'assèchement des cours d'eau en été.

Il répond à un double objectif : disposer de connaissances stables sur les étiages estivaux et aider à la gestion des situations de sécheresse.

L'acquisition de données relatives à l'écoulement des cours d'eau permet d'apprécier une situation hydrologique à un moment donné, mais également d'analyser l'évolution des phénomènes hydrologiques da,s le temps, à court et moyen terme.

Le réseau de stations s'organise selon deux types de suivis, dont les objectifs et les modalités de mise en oeuvre diffèrent :

  1. Le suivi usuel réalisé mensuellement, de façon systématique sur tous les départements métropolitains, entre mai et septembre, au plus près du 25 de chaque mois (à plus ou moins 2 jours)
  2. Le suivi complémentaire contribue à une meilleure gestion de situations jugées sensibles. Son activation peut être déclenchée à tout moment (y compris en dehors de la période mai - septembre) par les préfets de département (MISE) ou sur décision spontanée des services départementaux de l’AFB. Il peut l’être également à l'échelle du bassin  si la situation le nécessite (dans ce cas, à l’initiative des préfets coordonnateurs de bassin) ou à l'échelle nationale si un état de crise le justifie (par le ministère chargé de l’environnement).

L'écoulement des cours d'eau est classé selon 4 modalités d'écoulement :

  • écoulement visible (bleu) : permanent et visible à l'oeil nu ;
  • écoulement non visible (orange) : le lit mineur présente toujours de l'eau mais le débit est nul. Généralement, soit l’eau est présente sur toute la station mais il n'y a pas de courant (dans les grandes zones lentiques, par exemple), soit il ne reste que quelques flaques sur plus de la moitié du linéaire ;
  • assec (rouge) : l'eau est totalement évaporée ou infiltrée sur plus de 50% de la station. La station est "à sec";
  • observation impossible : permet d'indiquer que l'observateur n'a pas pu réaliser d'observation propre à l'écoulement du cours d'eau lors de son déplacement sur la station, en raison de conditions exceptionnelles : problèmes d’accessibilité, modification des conditions environnementales de la station, etc.

 


Agrandir le graphique
En savoir plus

Publié le
19/09/2017
.

Comment préserver durablement la qualité des ressources souterraines ? Comment développer des moyens de connaissance et de protection de ces milieux ? Comment mieux prendre en compte les eaux souterraines dans l’aménagement des territoires ? Comment assurer une gestion équilibrée entre eaux superficielles et souterraines ?...

 

► le jeudi 19 octobre 2017 à Villeneuve-Loubet (06)

Dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie régionale sur les eaux souterraines, l’Agence de l’eau et la Région en partenariat avec le Syndicat Mixte pour les inondations, l’aménagement et la gestion de l'eau maralpin (SMIAGE) souhaitent rassembler l’ensemble des acteurs de la région pour réfléchir aux réponses à apporter à ces enjeux.

 

La matinée sera consacrée à des présentations de retours d’expériences issus du territoire régional, elle sera suivie d’une visite de site l’après-midi (programme en cours de finalisation).


Le programme et les modalités d’inscription seront bientôt en ligne.

 

CONTACTS :

Cécile MONIERE - Cecile.MONIERE@eaurmc.fr
Christel FRANCART – cfrancart@regionpaca.fr
Anne-Laure THAON - althaon@departement06.fr

Publié le
20/09/2017
.

Le BRGM, l'INERIS et le SPPPI PACA organisent une demi-journée sur le thème de la surveillance des eaux souterraines dans le cadre des ICPE et des sites pollués :


► le 12/10/17, de 9h00 à 12h30 à Martigues [13]
(Hôtel-de-Ville, Avenue Louis Sammut, Salle de Conférence)

Des évolutions ont eu lieu au cours des derniers mois concernant la surveillance des eaux souterraines dans le cadre des ICPE et des sites pollués.  Elles concernent notamment la révision des normes AFNOR dédiées à la mise en place d’ouvrages de surveillance et aux opérations de prélèvement, ainsi que la parution d’un guide au cours du second semestre, détaillant les attentes sur le rapport de surveillance et le rapport de bilan (quadriennal). 


Le BRGM, l’INERIS et le SPPPI PACA souhaitent s’en faire le relais auprès des industriels, bureaux d’études, collectivités, services de l’État ainsi qu’auprès des associations et des salariés, au plus près des acteurs de terrain.

Cette rencontre sera ainsi l’occasion d’échanges sur ce sujet ; ces évolutions seront présentées, l’avis des participants recueillis, en particulier concernant le caractère opérationnel de leur mise en œuvre dans une optique d’enrichissement mutuel. 

L’ordre du jour en sera le suivant : 
  • Actualités réglementaires et place de la surveillance des eaux souterraines dans le cadre des ICPE et des sites pollués
  • Évolution des normes AFNOR en lien avec les résultats de travaux de R&D
  • Présentation de retours d’expériences 
  • Perspectives pour les entreprises.

 Ordre du jour détaillé : ici.

Ce séminaire, avec l’intervention de la DREAL PACA et d’industriels locaux, fera suite à deux précédents débats organisés par le SPPPI PACA sur le sujet des « Sites et sols pollués ».

Inscription gratuite mais obligatoire à contact@spppi-paca.org.
En savoir plus

Publié le
19/09/2017
.

Sans_titre_2.jpg

Image & Rivière a fourni l’occasion au Syndicat Mixte du Bassin des Sorgues de réaliser un film de présentation générale de la rivière Sorgue, en vues aériennes par drone et en vues subaquatiques. Nous soulignons le professionnalisme, l’implication et le regard artistique des 2 intervenants (Image & Rivière et Calune productions), qui ont permis d’aboutir à un film de grande qualité.

Publié le
14/09/2017
.

A l’heure où l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse prépare son 11ème programme d’interventions pour la période 2019-2024, la prochaine commission géographique Durance – Littoral PACA, se tiendra


► le mardi 07 novembre 2017 de 10h à 16h à l’ENSOSP

(1070, rue Lieutenant Parayre - 13100 Aix en Provence).

Cette journée sera consacrée à la préparation du 11ème programme (2019-2024) avant son adoption par le Conseil d’Administration de l’agence de l’eau fin 2018.


Elle se déroulera en deux temps :

► Le matin (10 h 00 – 12 h 30)
Une présentation des enjeux et des orientations du projet du 11ème programme, accompagnée de temps d’échanges avec la salle ;

► L’après-midi (14 h 00 – 16 h 00)
Des espaces thématiques participatifs vous permettront de réagir sur les propositions d’orientations présentées le matin et d’exprimer vos attentes et vos projets sur les thèmes suivants :
  • Services publics d’eau et d’assainissement,
  • Lutte contre les pollutions agricoles et industrielles,
  • Gestion de la ressource en eau et adaptation au changement climatique,
  • Restauration des milieux et biodiversité,
  • Restauration des milieux marins.



Voir le courrier d'invitation
S'inscire à partir de ce lien avant le 28 octobre 2017

Publié le
15/09/2017
.

Stéphane BOUILLON, préfet coordonnateur de la façade méditerranéenne, préfet de la zone de défense sud, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, préfet des Bouches-du-Rhône, a lancé la campagne d’information 2017 sur les pluies intenses le 7 septembre 2017.


L’objectif est de sensibiliser les partenaires locaux et de développer une véritable culture du risque pour que chacun adopte les comportements qui sauvent et d’améliorer la résilience des territoires.

Les inondations d’octobre 2015 dans les Alpes Maritimes ont conduit à la publication de directives nationales visant à améliorer la prévention des inondations sur l’arc méditerranéen. A notamment été décidée l’instauration d’une campagne cévenole sur 15 départements des régions PACA, Auvergne Rhône-Alpes, Occitanie et Corse du 1erseptembre au 15 décembre de chaque année. 

Cette période est un moment fort de mobilisation de l’État et des collectivités pour communiquer et sensibiliser les populations sur les bons comportements face à des pluies intenses méditerranéennes.

Une mission interrégionale pour la coordination de la prévention des risques d’inondation sur l’arc méditerranéen a été créée par le Préfet de Zone de Défense et de Sécurité Sud depuis le 1er juin 2017.
Cette mission est placée auprès de la direction de la DREAL PACA qui est également DREAL de zone.

Le Ministre de la Transition Écologique et Solidaire et le Ministre de l’Intérieur ont lancé une campagne nationale de sensibilisation et de prévention afin de faire connaitre les 8 bons comportements à adopter en cas de risque pluie-inondation.

 

8-comportements-pluie-inondations.jpg

Dossier de presse
8 comportements en cas de risque inondation
En savoir plus

Publié le
18/09/2017
.

L’agence de l’eau a déjà décerné son label à 64 rivières des bassins Rhône-Méditerranée et Corse. L’année 2017 sera-t-elle un bon cru ? Le nouvel appel à candidature est ouvert jusqu’au 31 janvier 2018 auprès des structures de gestion des rivières. Le palmarès sera dévoilé au printemps 2018.

Fiche d'information
Règlement du label
Dossier candidature
En savoir plus

Publié le
11/09/2017
.

La sécheresse menace l’alimentation en eau potable, l’état des rivières et des nappes, et les activités économiques. L’été qui se termine en région Provence-Alpes-Côte d’Azur est assez caractéristique de ce qui devrait se produire dans les années à venir. De nombreuses avancées sont obtenues chaque année sur les territoires pour mieux gérer la disponibilité de la ressource, mais force est de constater que ce n’est pas suffisant. Particulier, irrigant, industriel, collectivité, tout le monde est concerné : une réaction collective s’impose!

Faîtes connaître votre perception du sujet et votre avis afin d’améliorer la gestion de la sécheresse, en remplissant ce questionnaire.

Accéder au questionnaire en ligne

Publié le
29/08/2017
.

Pour favoriser « la cohérence hydrographique, le renforcement des solidarités financières et territoriales et la gestion durable des équipements structurants du territoire », la Stratégie d'Organisation des Compétences Locales de l'Eau (SOCLE) doit être établie avant le 31 décembre 2017 sur le territoire national. Dans chaque bassin, l'avis des collectivités et groupements concernés doit être pris en compte. Consultation jusqu'au 29 septembre

Bassin Rhône Méditerranée

Publié le
06/09/2017
.

Selon MétéoFrance, en moyenne sur la saison estivale, la température a été supérieure à la normale de 1.5 °C, plaçant 2017 au 2è rang des étés les plus chauds, à égalité avec 2015, loin derrière 2003 (+ 3.2 °C).

Cet été a été marqué par une quasi-absence de pluie sur les régions méditerranéennes et un déficit record sur la Corse. Ce déficit associé aux fortes températures a ainsi contribué à une sécheresse des sols superficiels exceptionnelle en Provence–Alpes–Côte d'Azur et en Corse.

En savoir plus

Publié le
06/09/2017
.

Les cumuls de précipitations estivales sont extrêmement faibles à la fin août en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Depuis avril, la région PACA comme la Corse ont connu un déficit de précipitations proche des records. Ce déficit pluviométrique persistant associé à des températures caniculaires début août ont accentué la sécheresse sur ces régions où l'on atteint des niveaux extrêmes de déssèchement des sols superficiels.

En savoir plus

Publié le
15/09/2017
.

Cette journée organisée par l'ASTEE a pour objectif de faire le point sur les projets de réhabilitation des petites rivières urbaines dans la région :

 

► le 26 octobre 2017 de 9h30 à 17h à Aubagne

(Espace des Libertés, 20-164 Avenue Antide Boyer, 13 400 Aubagne)

Cette thématique s’inscrit dans une démarche nationale initiée par la CREMA (commission ressources en eau et milieux aquatiques). Le groupe de travail national de l’ASTEE sur ce sujet fera un point sur l’état d’avancement de ses travaux.

L’Agence de l’eau Rhône Méditerranée & Corse présentera sa stratégie pour la restauration des cours d’eau.

Plusieurs volets seront abordés :

    recensement des rivières concernées,
    volet biodiversité,
    acceptabilité sociale,
    analyses des bénéfices,
    interface avec les opérations de renouvellement urbain,
    spécificité juridique et foncière…
    difficultés rencontrées par les gestionnaires pour mener à terme les projets.

 
Enfin, une large place sera laissée aux témoignages ou retours d’expériences des collectivités ou syndicats de rivières.

En savoir plus et s'inscrire

Publié le
08/09/2017
.

Hors-série Méandre - Ledoux Consultant - Juillet 2017

Ce hors série Méandre recense les principales publications dédiées à la GEMAPI depuis la loi MAPTAM (janvier 2014) jusqu'au mois de mai 2017.
Retrouvez les textes de loi, les décrets d'application, des plaquettes et guides d'information ainsi que des recueils bibliographiques.

Voir le document

Publié le
31/08/2017
.

Publication I AFB I Collection "Comprendre pour agir" I Juillet 2017 I 27 pages

 

Qu'est-ce que la restauration de cours d'eau ? Comment le concept est-il défini ? Quelles distinctions sont établies entre restauration, réhabilitation et renaturation ? Comment ces différents concepts sont-ils appliqués ? Quelles sont les pratiques qui leur sont associées ?

Cet ouvrage dresse un état des lieux des définitions de la restauration et des pratiques existantes en France et à l’étranger.

Document
Les autres publications de la collection

Publié le
01/09/2017
.

Synthèse I EauFrance I Mai 2017 I 16 pages

 

Sur la période 2007-2012, 76% des évaluations d’espèces et 87% des évaluations d’habitats aquatiques d’eau douce d’intérêt communautaire indiquent un état de conservation globalement défavorable. Face à la dégradation de la biodiversité, la directive « habitats-faune-flore » impose pourtant la mise en place de mesures de conservation pour ces habitats et espèces parmi les plus rares ou menacés d’Europe.

"Pour les habitats, les principaux problèmes cités sont l'agriculture (surtout la fertilisation des terres), la pollution (des eaux desurface), l'urbanisation et les changements de conditions hydrauliques induits par l'homme (drainage, recalibrage, comblement, par exemple). En ne considérant que les menaces et pressions dites « d'importance élevée », l'introduction d'espèces invasives s'ajoute à la liste.

Pour les espèces, le constat général est identique, avec une nette dominance de l'agriculture. Les poissons, les crustacés et les bivalves sont - et seront - en plus impactés par le changement climatique. Les amphibiens, insectes et gastéropodes sont particulièrement touchés par l'aménagement du territoire et l'urbanisation (habitations, infrastructures routières, etc.)"

Synthèse

Publié le
18/08/2017
.

La région PACA est en situation de vigilance sécheresse et, pour certains secteurs, en alerte renforcée ou en crise.

orema_eau_paca_propluvia_15092017.jpg

Extrait du site PROPLUVIA (15/09/2017)

orema_eau_paca_propluvia.jpg

Extrait du site PROPLUVIA (21/08/2017)

Mise à jour (21/09/2017)

Département du Var : en savoir plus

 

Département de Vaucluse : en savoir plus

  • situation d'alerte renforcée pour  les bassins des Sorgues, du Lez, de l’Aygues, de l’Ouvèze, du bassin sud-ouest du Mont Ventoux, du Sud-Luberon, du Calavon et de la Nesquearrêté du 1 aout 2017

 

Département des Alpes-Maritimes : en savoir plus

  • situation d'alerte renforcée pour : le bassin versant alpin du Var, Loup, Cagne, Brague, Esteron, Paillons, Roya et Bévéra : arrêté du 28 août 2017

 

Département des Alpes-de-Haute-Provence : en savoir plus

 

Département des Hautes-Alpes : en savoir plus

 

Département des Bouches du Rhône : en savoir plus


Pour en savoir plus : RDV sur PROPLUVIA

Publié le
21/06/2017
.
Publication I ARPE / OREMA I  Juin 2017 I 60p.

Cette nouvelle publication de l’Observatoire régional de l’eau et des milieux aquatiques de Provence-Alpes-Côte d’Azur a pour vocation de faire découvrir ou mieux connaître les enjeux de l’eau dans notre région aux multiples spécificités.

Des informations sur les milieux aquatiques, les ressources en eau, les besoins et les usages, les grands transferts d’eau régionaux, l’aménagement du territoire et les risques liés à l’eau vous y sont proposées au travers de nombreux chiffres-clés et illustrations.
Regard sur l’eau en PACA - Partie 1 : Spécificités
Regard sur l’eau en PACA - Partie 2 : Ressource - Partie 3 : Gouvernance
Feuilleter le document (flip-book)

Publié le
13/03/2017
.

Bulletins hydrologiques I Synthèse régionale I DREAL PACA

 

 Juillet - Août 2017 : L'été 2017 sous le signe de la chaleur


L’été 2017 a été chaud, avec des températures supérieures à la normale, et un  mois d’août 2017 considéré comme le 4ème mois d’août le plus chaud depuis 1960.
Les précipitations sont déficitaires sur la quasi-totalité de la Région. Les cours d’eau sont impactés par ces conditions météorologiques. De nombreux arrêtés sécheresses ont été pris dans l’ensemble des départements de la Région. En août, la situation piézométrique régionale rend bien compte de cette absence de précipitations sur le littoral, et ce depuis plusieurs mois : la baisse est lente mais continue. Pratiquement partout, les niveaux moyens sont inférieurs aux moyennes d’août.

 Juin 2017 : Un mois chaud et sec


Les températures ont dépassé la moyenne mensuelle et les précipitations ont été très nettement inférieures à la normale. Ceci a directement impacté les cours d’eau. 3 départements sont passés en vigilance sécheresse : Bouches-du-Rhône, du Var et de Vaucluse. Les nappes alluviales ont eu des comportements divers mais sont globalement en baisse (hormis la nappe de la Crau). Les ressources karstiques sont elles aussi en baisse.

 Mai 2017 : une météo toujours contrastée


Les précipitations ont été faibles au sud du territoire. Marseille fait exception avec des pluies plus importantes que d’habitude. Les sols commencent à s’assécher. D’un point de vue hydrologique, les niveaux des cours d’eau et des nappes sont plutôt bas pour la période. Les débits mensuels (sauf sur les territoires alpins) sont proches des débits quinquennaux secs (une situation hydrologique ne se rencontrant qu’une fois sur 5).


Avril 2017 : un mois contrasté


Les précipitations ont été supérieures à la normale sur certains territoires et inférieures sur d’autres.
Les cours d’eau  voient leurs débits varier avec ces précipitations.
Les niveaux piézométriques journaliers sont en légère hausse. La plupart des nappes présentent des niveaux moyens mensuels proches des niveaux statistiques moyens. Les aquifères karstiques montrent une situation plus contrastée.

 

Mars 2017 : Après des mois secs, les niveaux sont enfin proches de la normale


Les passages pluvieux ont été assez fréquents sur la région conduisant à un bilan mensuel des précipitations satisfaisant. Les stocks de neige sont faibles et l’enneigement a diminué de façon notable. Les débits mensuels sont en hausse et sont proches des valeurs habituelles. Concernant les eaux souterraines, les niveaux de mars 2017 sont moyens pour la période et les niveaux des nappes sont plutôt stables.

 

Février 2017 : Une situation contrastée

 
Des températures en hausse (+3°C par rapport à la normale en moyenne) et des précipitations  hétérogènes en région PACA. Le débit des cours d’eau des départements alpins sont proches de la moyenne. Dans les Bouches-du-Rhône, l’ouest et le littoral varois la situation est plus critique.

 

Janvier 2017 : Un début d’année sec


La pluviométrie est nettement déficitaire sur toute la région. Les débits de la majorité des cours d’eau sont en baisse avec des moyennes mensuelles inférieures aux valeurs normales d’un mois de janvier.


Bulletin juillet_aout 2017
En savoir +
Effectuer une recherche par :
Par :
pour connaitre toutes les relations entre les bassins versants et les communes.