A la une

 

Publié le
19/02/2019
.

Les contributions des agences de l'eau à l'Agence française pour la biodiversité (AFB) et à l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) pour 2019 sont désormais connues. Elles sont fixées par un arrêté interministériel publié le 14 février au Journal officiel

Le montant de la contribution de l'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse, s'établit pour l'année 2019 respectivement à 63 044 010 € pour l'AFB et à 9 575 053 € pour l'ONCFS.

L'an prochain, les prélèvements ne devraient plus distinguer AFB et ONCFS, les deux entités devant être fusionnnées au 1er janvier 2020 dans un établissement public unique : l'Office français de la biodiversité.

Consulter l'arrêté sur legifrance.gouv.fr

Publié le
12/02/2019
.

Jusqu'au 3 mai 2019, les communes, communautés de communes, communautés urbaines, communautés d'agglomération nouvelle ou métropoles de Provence-Alpes-Côte d'Azur peuvent candidater à l'édition 2019 :

Picto vert  du label "Ville Nature – Territoire Engagé pour la Nature" [TEN]
Picto vert et au concours "Capitale de la biodiversité".

Cette année, dans le cadre de la mission d'animation et de concertation pour la gestion de la ressource en eau et des milieux aquatiques que porte la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, des trophées "Eau" viendront souligner les actions exemplaires réalisées sur ces thématiques.

En savoir + et candidater : Site Internet Territoires durables Provence-Alpes-Côte d'Azur

Publié le
11/02/2019
.

L'Arrêté du 24 décembre 2018 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle vient d'être publié au Journal Officiel (JORF n°0025) du 30 janvier 2019.

Plusieurs communes de Provence-Alpes-Côte d'Azur sont concernées pour "Inondations et coulées de boue" ou"Inondations et choc mécanique lié à l'action des vagues" en 2018.

Consulter l'arrêté sur legifrance.gouv.fr

Publié le
11/02/2019
.

Frédérique Tuffnell, députée de la Charente-Maritime, et Jérôme Bignon, sénateur de la Somme, membres de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable, ont remis officiellement le 28 janvier 2019, à Francois de Rugy, Ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire, leur rapport sur la restauration et la valorisation des milieux humides. Rapport intitulé : "Terres d'eau, Terres d'avenir, faire de nos zones humides des territoires pionniers de la transition écologique".

Malgré les immenses services rendus par ces habitats, les zones humides se situent aujourd'hui en tête des milieux naturels les plus menacés. Dans le cadre du plan interministériel pour la biodiversité et face à la régression préoccupante de ces zones, le Gouvernement a exprimé le souhait de disposer d'un diagnostic incluant une consultation des acteurs concernés et d'une série de propositions ambitieuses en vue de la préservation de ces milieux, leviers essentiels d'une transition écologique efficace.

Consulter le rapport Tuffnell & Bignon
En savoir + : Site du Ministère de la transition écologique et solidaire

Publié le
11/02/2019
.

Le port de Bormes-les-Mimosas a obtenu, suite à l'audit réalisé par AFNOR Certification les 10 et 11 janvier 2019, la double-certification européenne : CWA 16387 – Certification Ports Propres : 2011 et AC J 81-032 – Ports actifs en Biodiversité : 2018.


Il est le premier port européen à obtenir cette double certification.

En savoir +

Publié le
11/02/2019
.

La secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, a signé le Contrat du comité stratégique (CSF) de la filière Eau, le 31 janvier 2019.


Le CSF Eau se donne l'ambition d'apporter des solutions nouvelles face aux impératifs de modernisation et d'optimisation des infrastructures, de la maitrise des micropolluants, d'évolution des métiers et compétences notamment, afin d'affronter les défis environnementaux et les mutations technologiques que connait le secteur.

Consulter le communiqué de presse
Consulter le dossier de presse
En savoir + : Site Internet du Conseil national de l'Industrie

Publié le
15/01/2018
.

(mise à jour le 12/02/2019 - Source DREAL Provence-Alpes-Côte d'Azur)

  Janvier 2019 : Un mois sec et frais


Le mois de janvier fut sec et frais avec des températures juste en dessous de la normale sur l'ensemble du mois et des précipitations inférieures à la normale sur l'ensemble de la région.

Les débits des cours d'eau sont en baisse régulière sur la majeure partie de la région. Les nappes souterraines, les nappes et les réservoirs karstiques, ne se sont pas rechargés en janvier. La situation n'a cependant rien d'inquiétant, les niveaux moyens de janvier étant supérieurs aux niveaux statistiques (sauf pour ce qui concerne les nappes de montagne), et supérieurs à ceux de janvier 2018.

  Décembre 2018 : Noël au balcon...

  Novembre 2018 : un mois humide

  Octobre 2018 : un mois bien pluvieux

  Septembre 2018 : un début d'automne sec
  Juillet-Août 2018 : un été chaud mais orageux

  Juin 2018 : un mois orageux
  Avril 2018 : températures, précipitations et débits excédentaires sur la quasi-totalité de la région
  Mars 2018 : retour généralisé des précipitations

  Février 2018 : un mois plus froid que la normale

  Janvier 2018 : bilan contrasté malgré le retour de la pluie



Consulter la synthèse régionale de janvier 2019
En savoir + : site de la DREAL Provence-Alpes-Côte d'Azur

Publié le
07/02/2019
.

La commission européenne lance une consultation afin de recueillir l'avis du public sur la directive-cadre sur l'eau (DCE), la directive sur les eaux souterraines, la directive sur les normes de qualité environnementale et la directive sur les inondations

Vous pouvez contribuer à cette consultation, à titre individuel, en remplissant le questionnaire en ligne jusqu'au 4 mars 2019.

La partie 1 concerne le grand public et la partie 2 est destinée aux parties prenantes disposant d'un niveau de connaissance technique des quatre directives

En savoir + : Site Internet Gesteau

Publié le
05/11/2018
.

Pour rappel, jusqu'au 2 mai 2019, l'Etat et les comités de bassin invitent les français à donner leur avis sur les enjeux et les défis à relever pour préparer la stratégie de reconquête de la qualité de l'eau et la stratégie de gestion des risques d'inondation des grands bassins hydrographiques.

Pour chaque bassin hydrographique, l'avis du public est attendu sur les enjeux et les pistes d'action pour garantir la qualité de l'eau, partager la ressource dans un contexte de changement climatique, sécuriser l'eau potable, réduire les pollutions, préserver la santé et la biodiversité des milieux aquatiques, prévenir le risque d'inondation.

Tous les avis seront analysés. Le comité de bassin Rhône-Méditerranée et l'État les prendront en compte pour élaborer le schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) et le plan des gestion des risques d'inondation (PGRI) pour la période 2022-2027.

Accéder aux sites de consultation du Bassin Rhône-Méditerranée

Publié le
07/02/2019
.

Connaître l'état et comprendre l'évolution des ressources halieutiques pour assurer le maintien de la biodiversité et de la pêche : telle est la mission de l'Ifremer, au travers de ses activités de recherche, d'avis et d'expertise. L'institut participe en particulier à l'évaluation de l'état des stocks des différentes espèces pêchées en France et en Europe.

En 2018, 48% des volumes pêchés en France sont issus de stocks de poissons exploités durablement, et 27% de stocks surpêchés. Le reste est constitué d'espèces non classifiées ou non évaluées, sachant que les évaluations concernent environ 200 stocks. En Méditerranée, la situation est moins bonne globalement par rapport aux autres façades, avec plus de la moitié des stocks non évalués.


Consulter le communiqué de presse
Consulter le dossier de presse
En savoir + : Site Internet de l'Ifremer

Publié le
07/02/2019
.

L'Herbe à Alligator (Alternanthera philoxeroides) est une plante amphibie, vivace à stolons, originaire d'Amérique du Sud. Devenue envahissante dans les régions tropicales et subtropicales, l'espèce a également été inscrite en 2016 sur la liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l'Union Européenne. Elle est interdite en France d'introduction dans les milieux naturels, de vente, d'utilisation, de transport,...

En 2013, l’espèce a été découverte sur l‘Ouvèze à Sorgues (Vaucluse), en 2016 sur le Petit-Rhône, dans le département des Bouches-du-Rhône. Tout récemment, en janvier 2019, un suivi du Conservatoire botanique Méditerranéen et du PNR de Camargue a montré l'existence de plusieurs autres stations colonisées. Depuis sa découverte, l'espèce fait l'objet l’objet d’expérimentations de gestion (arrachage et bâchage).


En savoir + : Site Internet du Centre de ressources EEE

Publié le
04/02/2019
.

Les cartes des Schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) et des contrats de milieux, en Provence-Alpes-Côte d'Azur (mises à jour de décembre 2018), viennent de paraître. Elles sont disponibles dans notre rubrique Cartothèque > Démarches territoriales dans le domaine de l'eau.

En savoir + et consulter les cartes

Publié le
11/02/2019
.

Les Assises nationales des risques naturels réuniront l'ensemble des acteurs de la prévention, les 25 et 26 mars 2019 à Montpellier.

Le thème sélectionné pour l'année 2019 : " L'adaptation des territoires pour une société plus résiliente ".

L'enjeu de cette rencontre, organisée par le ministère de la Transition écologique et solidaire : partager connaissances et savoirs, dans le but de réduire les effets des catastrophes naturelles et la vulnérabilité des personnes et des biens. La prévention des risques naturels contribue à l'adaptation au changement climatique et à la capacité des territoires à la résilience.

Consulter le pré-programme
En savoir + et s'incrire

Publié le
20/12/2018
.

Du 1er au 28 février 2019 auront lieu les Journées mondiales des zones humides. Pour la 15ème année consécutive en Méditerranée, tous les acteurs des zones humides se mobilisent pour faire découvrir aux petits comme aux grands les richesses des lagunes, des marais littoraux, des cours d'eau…

Retrouvez toutes les animations autour du thème " Les zones humides et le changement climatique " dans le programme 2019.

Consulter le programme en Méditerranée
En savoir +

Publié le
29/01/2019
.

A voir, la Déclaration de Martha Rojas Urrego (Secrétaire générale de la Convention de Ramsar sur les zones humides) en vidéo, à l'occasion de la Journée mondiale des zones humides 2019 (2 février) sur le thème "zones humides et changement climatique".

Publié le
07/01/2019
.

Pour rappel, l'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse a mené des appels à projets en faveur de la biodiversité en 2017 et 2018, qui ont permis le financement de 104 projets pour 8,5 millions d'euros de subventions.

Dans le cadre de son 11ème programme (2019 – 2024), l'agence Rhône Méditerranée Corse a souhaité poursuivre ses actions dans le domaine de la biodiversité et lance un nouvel appel à projets en 2019 doté de 4 M€, ouvert jusqu'au 15 mai 2019.

Pour qui ?

Il cible en priorité les projets des collectivités, associations de protection de la nature, conservatoires et gestionnaires d'espaces naturels qui agissent pour la reconquête de la biodiversité des milieux aquatiques. Les lauréats verront leurs projets financés jusqu'à 70%.


Quels projets seront soutenus ?


Tout projet visant :

Puce goutte OREMA  La restauration du fonctionnement global des milieux des trames bleue et turquoise permettant la reconquête des habitats.

Puce goutte OREMA  La restauration des corridors écologiques favorisant la circulation des espèces-cibles au cours de leur cycle de vie.

Puce goutte OREMA  Les études opérationnelles sur la "trame turquoise" préalables à la définition d'actions à mener à cette échelle.

Puce goutte OREMA  Les études faisant le lien entre le fonctionnement des milieux et la qualité de la biodiversité.

Les actions relatives à la préservation ou la restauration des milieux marins ne relèvent pas de cette initiative et seront soutenues dans le cadre des aides classiques du 11ème programme de l'agence, indépendamment de cet appel à projets.

Consulter directement la fiche d'information
En savoir + et candidater : Site Internet de l'Agence de l'eau

Publié le
22/01/2019
.

La Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur lance en 2019 et pour la 3è année consécutive son Appel à projets " Pour une Méditerranée Zéro Plastique - Protection de la Méditerranée et préservation des milieux naturels contre les déchets plastiques".

La date limite des demandes de subvention : 30 mars 2019 à 16h.

Cet appel à projets est destiné aux acteurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur participant à la gestion des milieux naturels terrestres ou aquatiques (collectivités, syndicats, Parcs, associations) ainsi qu'aux acteurs économiques et aux laboratoires de recherches universitaires ou privés.

La Région souhaite accompagner 4 types de projets :

1. les opérations visant à réduire les pollutions causées par les déchets plastiques provenant de la restauration nomade et collective (fast-food, snacking par exemple), en particulier par prévention ;

2. les démarches intégrées de protection des bassins versants et du littoral contre les dépôts sauvages et la dispersion des déchets dans les milieux ;

3. le déploiement de nouveaux outils ou nouveaux procédés de collecte, de repérage, de traçabilité ou de recyclage des déchets plastiques en milieux naturels, sur les plans d'eau et sur les bords des voies de circulation ;

4. les projets d'études et de recherche les pollutions du milieu naturel par les micro-plastiques, et les résidus des activités économiques en mer (filets de pêche par exemple).

Consulter le dossier de présentation de l'appel à projet

Publié le
24/01/2019
.

Plus de 70 personnes ont assisté le jeudi 13 décembre 2018 à Aix-en-Provence à la journée "Biométhane et stations d'épurations : de nouvelles opportunités" organisée par l'ARPE-ARB.

Toutes les présentations sont aujourd'hui disponibles sur notre site.

Elle avait pour objectifs de découvrir le fonctionnement d'un digesteur et les voies de valorisation du biogaz, de connaître les coûts d'investissement et d'exploitation de la filière et d'identifier les leviers pour réussir son projet de valorisation du biométhane.

Consulter le programme et les présentations

Publié le
22/01/2019
.

La Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et la Banque des Territoires lancent en janvier 2019 l'offre " Aqua Prêt " pour répondre aux besoins de financement des projets d'eau potable, d'assainissement et d'eau pluviale exprimés dans le cadre de la première phase des Assises de l'Eau (petit cycle de l'eau).

Les projets éligibles concernent toute opération visant l’amélioration des ouvrages liés :

- à la production et la distribution d'eau potable
- à la collecte et à l'assainissement des eaux usées
- au recueil des eaux pluviales.

L’Aqua Prêt peut également financer les subventions accordées à un projet éligible (hors subventions des Agences de l’eau).

Consulter la fiche d'information sur l'Aqua Prêt
En savoir + : Site de la Banque de territoires

Publié le
22/01/2019
.

Ce document, réalisé par l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse, constitue une synthèse des principaux éléments issus du SDAGE et de son programme de mesures.

Il permet de visualiser les grands enjeux de la gestion de l'eau dans le département du Var. Il dresse une analyse à l'échelle départementale des mesures à engager pour la préservation et la reconquête du bon état des eaux, dans le but de favoriser leur appropriation et leur mise en œuvre par les acteurs concernés.

Consulter l'atlas départemental du Var
En savoir + : Site Internet "Sauvons l'eau"

Publié le
17/01/2019
.

enimmersion-eau.fr (Agences de l'eau et Minsitère de la Transition écologique et solidaire) propose un dossier accompagné d'infographies sur le thème de l'eau et du changement climatique.

Le climat et le cycle de l'eau sont extrêmement liés. La hausse des températures au niveau mondial et local impacte l'eau, la biodiversité, et nos modes de vie qui en dépendent. En France, le sujet est pris à bras le corps par les acteurs locaux avec un objectif : mettre en oeuvre des solutions pour s'adapter et atténuer le changement climatique.

En savoir + : Site Internet enimmersion-eau.fr

Publié le
16/01/2019
.

L'année 2018 est la plus chaude jamais enregistrée pour la région. Elle est caractérisée par des températures minimales exceptionnellement élevées : c'est l'année la plus chaude en terme de minima en Provence-Alpes-Côte d'Azur dépassant largement le record de 2014. C'est également la 4è année la plus chaude de la région en terme de maxima.

Par ailleurs, il s'agit d'une année particulièrement humide avec des précipitations bien plus élevées que la normale. (Source GREC-SUD).

Voir le graphique des précipitations
En savoir + et voir les autres graphiques : Site Internet du GREC-SUD

Publié le
15/01/2019
.

Service public d'information sur l'eau et les milieux aquatiques, Eaufrance a pour but de faciliter l'accès à l'information publique dans le domaine de l'eau en France.


En décembre 2018, le portail a fait peau neuve pour proposer au grand public et aux professionnels, une meilleure qualité de diffusion de l'information.

Accéder au Site Internet Eaufrance

Publié le
13/12/2018
.

Les agences de l'eau et le ministère de la Transition écologique et solidaire ont lancé le 12 décembre 2018, une campagne de communication à destination du grand public pour améliorer la culture générale sur l'eau : "En Immersion : l'eau a quelque chose à vous dire !".

Elle a pour but de communiquer sur les enjeux liés à la ressource en eau et a pour ambition de partager des données locales autour de la qualité de l'eau et d'informer le citoyen des actions menées pour sa préservation. Rendez-vous sur : enimmersion-eau.fr.

Les 6 Agences de l'eau et le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire se mobilisent au travers d'une campagne nationale déployée sur 2 ans, "En immersion", pour apporter aux citoyens une information transparente et accessible.

Il s'agit non seulement de communiquer sur les actions menées, ce qui est relativement classique, mais surtout de mettre en lumière les résultats obtenus et constatés sur la qualité de l'eau et des milieux naturels.

Pour alimenter les contenus de cette campagne, les Agences de l'eau consolideront des données pour illustrer les grands enjeux de la politique de l'eau. Il s'agit aussi d'améliorer la culture générale sur l'eau au sein de la population dans la mesure où tout un chacun contribue à cette politique par la facture d'eau.


En savoir + : Site Internet Sauvons l'eau

Publié le
06/12/2018
.

L'agence de l'eau lance son 11e programme, "Sauvons l'eau !" pour agir plus vite, plus fort, et là où les enjeux pour l'eau et le vivant sont les plus urgents.

Entre 2019 et 2024, elle va investir 2,6 milliards d'euros pour aider les collectivités, industriels, agriculteurs, associations du quart sud-est qui s'engagent pour améliorer l'état de nos eaux et adapter les territoires au changement climatique.

Elle accompagne fortement les territoires ruraux défavorisés afin de rattraper les retards en matière d'eau potable et d'assainissement. Ces financements proviennent des redevances collectées auprès de tous les usagers de l'eau en fonction de leur consommation d'eau et de la pollution qu'ils rejettent dans le milieu naturel. C'est une fiscalité incitative : celui qui économise l'eau, paie moins de redevances.


3 priorités
guident les aides de l'agence de l'eau pour les 6 prochaines années :


1. Poursuivre l'amélioration de la qualité des eaux

L'agence finance par exemple des projets pour mieux gérer les eaux de pluie, protéger les zones de captage et celles qui sont stratégiques pour l'eau potable des futures générations, moderniser les dernières stations d'épurations qui restent des points noirs, aider les services d'eau et d'assainissement à s'organiser à l'échelle intercommunale ….


2. Partager et économiser l'eau

L'eau, cette ressource vitale, n'est pas inépuisable, et encore moins avec le changement climatique. L'agence de l'eau encourage les cultures et modes d'irrigations plus économes, la chasse aux fuites dans les réseaux d'eau potable, l'innovation pour des villes plus perméables et la réutilisation des eaux usées traitées.


3. Favoriser le retour de la biodiversité

C'est possible en protégeant les zones humides et le littoral mais aussi en redonnant aux rivières leur forme naturelle pour permettre aux espèces de retrouver leurs habitats.


Publié le
06/12/2018
.

L'arrêté du 19 octobre 2018 approuve le schéma national des données sur l'eau, les milieux aquatiques et les services publics d'eau et d'assainissement (SNDE). Il est publié au Journal officiel du 30 novembre 2018.

Ce schéma constitue le document national des données prévu par l'article R. 131-34 du code de l'environnement pour le système d'information sur l'eau, les milieux aquatiques et les services publics d'eau et d'assainissement, dénommé dans ce qui suit " système d'information sur l'eau ".

Ce schéma définit le système des données publiques de l'eau et fonde sur celui-ci le système d'information sur l'eau, son service d'information Eaufrance, en organise la gouvernance, décrit son référentiel technique et les modalités de son approbation.

Il s'inscrit dans la démarche de modernisation de l'action publique engagée par l'Etat.


Consulter le document
En savoir + : Site Internet eaufrance.fr

Publié le
12/11/2018
.

Trouver des solutions pour permettre aux territoires et à l'ensemble des acteurs d'adapter leur gestion de l'eau à l'heure du changement climatique. Tel est l'objectif de la deuxième séquence des Assises de l'eau dont le premier Comité de pilotage s'est tenu le 9 novembre à Paris réuni par François de Rugy, ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État auprès du ministre d'État.

Après une première phase, d'avril à juillet 2018, axée sur le petit cycle de l'eau, c'est désormais sur le grand cycle que les acteurs se concentreront. Les travaux s'articuleront autour de la question du changement climatique : comment les territoires, les écosystèmes et l'ensemble des acteurs vont-ils s'adapter ?

Ce second temps de réflexion se déroulera jusqu'en mars 2019. Concernant le cadre des échanges, le gouvernement prévoit d'organiser des ateliers sur les territoires, de réunir des groupes de travail et deux autres comités de pilotage. Ces derniers travailleront sur trois axes : économiser, protéger et partager la ressource en eau.

En savoir + : Site du Ministère de la Transition écologique et solidaire

Publié le
05/11/2018
.

L'Agence régionale de santé (ARS) de Provence-Alpes-Côte d'Azur vient de publier son bilan régional sur la qualité des eaux destinées à la consommation humaine pour la période  2015-2017.

Le document valorise, pour cette période, les données du contrôle sanitaire mis en oeuvre par l'ARS PACA. Il porte à la fois sur la qualité de l'eau distribuée pour trois paramètres (bactériologie, nitrates, pesticides) et sur l'état d'avancement de la protection adminsitrative des captages.

La synthèse montre que l'eau distribuée dans la région est globalement de bonne qualité tout en mettant en relief d'importantes disparités géographiques. Les problèmes de qualité bactériologique identifiés dans les départements alpins soulignent la nécessité de poursuivre la protection des captages et si nécessaire de mettre en place des stations de désinfection pour les réseaux en zone de montagne. Les actions menées ces trois dernières années ont néanmoins permis d'améliorer significativement la situation : plus de 8000 usagers supplémentaires bénéficient désormais d'une eau de bonne qualité sur le plan bactériologique.

Si la problématique des nitrates est peu préoccupante dans la région, la vigilance doit rester de mise sur certains bassins versants sensibles aux contaminations par les produits phytosanitaires.


Consulter le document
En savoir + : Site de l'ARS PACA
Effectuer une recherche par :
Par :
pour connaitre toutes les relations entre les bassins versants et les communes.